Compte-rendu week-end à Serre Che (12-13 septembre)

Retour sur le week-end au Serre Che Trail où nous avons accrocher notre premier dossard de l’année !

Dimanche à 6h du matin, le départ fut donné pour Salome et Marc sur le GTC (56km et 4000d+ / en réalité 62km et 4000d+), et pour moi-même sur le 1er relais du GTC en équipe avec Gé.

Salomé nous fait une magnifique perf malgré la difficulté de la course et des désagréments alimentaires en venant à bout de la course en 10h01 ! Se classant ainsi 7ème femme ! Bravo!

Suivi de Marc, qui arrive à son tour après 11h30 de course avec un grand sourire ! Bravo Marc !

Puis pour finir, Gé qui termine notre relais en passant la ligne d’arrivée après 12h00 de course (7h28 Vaness / 4h32 Gé).

Je pense que nous sommes tous les 4 d’accord pour dire que le parcours était vraiment exigeant !

A 8h, ce sont ensuite Delphine et Loic qui se sont élancés sur le PTC (26km et 1800d+), en empruntant le même début de parcours bien grimpants que le GTC…

5 petites minutes séparent leurs arrivées, Loic termine en 4h10 et est suivi de près par Delphine qui termine en 4h15 ! Bravo pour ces temps assez fous au vue de la difficulté du parcours 😮 !!

Après ce point sur les résultats, n’oublions pas de mentionner la présence de nos chers supporters (Laeti, Amandine, Victor, Colin) et leur soutien hors-pair ; le temps vraiment clément avec un soleil radieux, des paysages environnants magnifiques, le tout dans une ambiance conviviale et riante bien dans l’esprit CA2S!

 

Les belles photos de Loic : Cliquez-ici !

Récit de Course de Vanessa : 

Première course de l’année ce dimanche, le Serre Che Trail en relais avec Gé, 56km et 4000m D+ au total, 1ere partie plutôt bien grimpante pour moi : 33 premiers km et 2550m D+ (en réalité 35km!) et bien grimpant mais surtout descendant pour Gé avec ensuite 23km et 1350m D+ et plus de 2000m D- (en réalité 26km!).
Réveil à 4h30 du matin avec Salomé et Marc aussi sur le 56km (mais l’intégrale!!)
45mn plus tard nous voilà partie pour rejoindre le départ de la course. Là, je me rend compte que ma poche à eau a une petite fuite 😱, le sac est trempé; heureusement le strap faisait partie du matériel obligatoire, Marc m’aide à bricoler un pansement pour colmater la fuite.
5h50, hop on se met en place sur la ligne de départ, consigne de course, musique pour réveiller tout le monde… et à 6h, le départ est donné, un peu particulier avec le masque sur le visage les 300 premiers mètres.
Quelques foulées avec Salomé et Marc avant de les voir disparaître dans la montée (oui oui ça grimpe dès le départ).
Me voilà en pleine nuit élancée pour 35km, distance que je n’ai encore jamais faite 🙈.
J’ai bien mémorisé le parcours, je suis hyper motivée pour les 14 premiers km et 1300m de montée jusqu’au premier ravito au refuge de Chardonnet, en cette fin de nuit, avec le levée du soleil, cela passe plutôt bien et j’en prend plein les yeux 👀, en plus je me cale sur le rythme de Léonie la cousine de Delphine qui fait l’intégrale, parfait pour ne pas m’épuiser en allant trop vite dès la premier montée 😊.
Après 2h30 de montée, une petite pause au ravito pour remplir les flasques et manger un bout afin de repartir d’attaque pour la suite.
Je repars pour 13km magnifique avec une grimpée au col de Roche Noire où nous sommes accueillis par des bénévoles bien sympa et un accordéoniste (et aussi doublé par le 1er coureur du 26km qui partait à 8h de Monetier 😱)! Descente technique après le Col de Roche Noire, j’essaye de dérouler un peu tout en faisant attention (ma spécialité étant de me casser la figure dans les descentes 😂), j’arrive en bas sans problème, lorsque soudain je vois un emballage vide par terre que je décide de ramasser et aïe voilà quand voulant faire une B.A je me tord la cheville 😅, plus de peur que de mal heureusement… Je repars tout doux vers le Col de Buffère, et au refuge de Buffère où se trouve le deuxième ravito après environ 5h30 de course, même opération qu’au premier ravito, flasques remplies, un verre de coca, nourriture avalée; jusqu’ici tout va bien, que du plaisir sur la course!
Je me met vite en route pour le dernier tronçon d’environ 8km pour rallier le col de Granon où Gé m’attend déjà pour le passage du relais, 8km et une dernière grosse montée, je me dis que ça va le faire!!
Les paysages et le terrain changent subitement, alors que je trouvais le parcours assez facile techniquement jusqu’à présent et que je me sentais à l’aise, je me retrouve dans une petite forêt avec un tout petit chemin un peu en dévers, avec une multitude d’obstacle (cailloux, racines, branches, arbres, boues…) qui m’obligent à être attentive et me freine dans mon élan. Les km me semblent interminables, je ne vois toujours pas la dernière montée vers le Lac et Col de Cristol, et je vois le temps défilé et la barrière horaire s’approchée dangereusement 😱. Cette portion m’épuise, l’attention portée sur le terrain pour ne pas tomber, le stress qui monte a cause de la BH. J’avance comme je peux avec le souffle court, mes dernières forces et le mental de passer à tout prix avant la BH pour que Gé puisse prendre le relais sur la deuxième partie. Les encouragements des bénévoles me font du bien et je vois que d’autres coureurs sont dans le même état que moi (c’est toujours rassurant ça 😅). Ça y est je vois le lac et la dernière montée, je trempe ma casquette et mon visage dans le lac et hop c’est partie pour la montée, je check ma montre un peu trop souvent pour voir le dénivelé restant se réduire petit à petit… je suis trempée, ma flasque a rendue l’âme et s’est vidée sur moi; je fais une rapide pause au milieu de la montée pour manger en me disant que cela va me redonner un peu de jus. Je repars, pressée de retrouver Gé, Victor et Colin qui m’attendent en haut de cette dernière fichue montée! Les voilà, ça y est la montée est finie! Je suis épuisée mais contente de les voir, il est 13h10, la BH et à 13h30, et il reste 2km à parcourir, on repart ensemble et je fais ce que je peux pour courir et ne pas me casser la figure! On arrive de justesse à 13h28 au Col de Granon soit après 7h28 de course où je passe enfin le relais à Gé qui part aussitôt vers la Crête de Peyrolle et ensuite l’ascension du Grand Aréa 😊 !!
Puis après une douche et un repas bien méritée, je check le livetrail pour suivre Gé qui avance bien! A 18h, on le voit enfin à une centaine de mètre de la ligne d’arrivée après environ 4h30 de course! On finit donc ensemble avec un temps total de 12h pour 62km (au lieu des 56km initialement annoncés).
Pour conclure, je suis globalement contente de ma course, j’ai pris un max de plaisir (à part le dernier tronçon mais vous l’aurez compris en lisant 😂), ma première course à courir seule et avec une telle distance, je ne suis pas tombée, côté alimentation aucuns désordres, les paysages étaient magnifiques, et les bénévoles et ravitos au top!!
J’ai un peu (bcp) dépassé le temps que j’aurais aimé faire (je pensais entre 6h et 7h de course) mais au vu de ma prépa un peu limite (seulement 5 semaines…), je suis quand même très contente et un goût de revanche pour l’année prochaine pour pourquoi m’élancer de nouveau sur ce parcours exigeant en relais ou en intégrale… Avec une prépa de choc !
Et merci coach Maité pour le plan d’entraînement 😋